Week-end dans le Vignoble du Gaillac : on déconnecte et on se régale !
Valérie
J’ai déniché pour vous le Tarn

Week-end dans le Vignoble du Gaillac : on déconnecte et on se régale !

Depuis que je connais le Tarn, je ne cesse d’aller de découverte en découverte et d’en parler autour de moi. L’idée d’un week-end « oenotourisme » dans le vignoble du Gaillac avec des amis s’est imposée pour en explorer toute la diversité. Petit récit de cette escapade riche en plaisirs.

Samedi matin : Rendez-vous à la Maison des vins de Gaillac 



Au cœur de l’Abbaye Saint-Michel, cet espace est idéal pour une première immersion dans l’univers des vins de Gaillac. Florence nous a expliqué les cépages, les méthodes de vinification et nous avons goûté (avec modération) les principaux vins qui constituent l’exceptionnelle diversité de ce vignoble. Des rouges, des blancs secs ou doux, effervescents…  et des cépages uniques comme le Loin de l’œil, le Braucol ou le Duras. En une heure on comprend l’histoire (c’est un des plus vieux vignoble de France), on goûte des vins très différents, c’est passionnant et très convivial ! A réserver à l'avance.

Après avoir acheté quelques bouteilles à la Maison des Vins (plus de 100 vins locaux y sont représentés), nous partons pour un pique-nique dans le vignoble. Tout le monde apprécie les doux vallons couverts de vignes, les petites routes charmantes et les paysages qui ressemblent à la Toscane.

Samedi après-midi : Visite du Domaine de Bonnefil à Lagrave. 



Alain et Martine Lagasse, les propriétaires nous accueillent avec chaleur et nous font visiter leur domaine : ils aiment leurs vignes, le petit lac champêtre, le petit bois… ils ont raison c’est absolument charmant ! Nous avons même eu droit à une dégustation de truffes blanches justes découvertes sous le grand pin : de petites tranches fines sur du pain et de l’huile d’olive …  quel délice ! et même un privilège ! Dans le caveau de dégustation, les bouchons sautent, les papilles s’agitent en dégustant les vins du domaine : rouges, blancs, effervescents (la fameuse Méthode Gaillacoise) et un étonnant « Turlututu » … Une rencontre sympathique à l’image de ce vignoble : chaleureux, passionné et festif !

Samedi soir : Une nuit Chez Delphine à Puycelsi



Pour montrer toutes les facettes de ce coin de Tarn à mes amis j’avais envie de les emmener à Puycelsi.  A 20 km au nord de Gaillac, on monte vers ce village médiéval perché sur un énorme rocher. On se gare et on part à pied dans les ruelles pavées à la recherche de la maison d’hôtes « Chez Delphine ».  Au cœur du village, cette maison du XVIIe est fabuleuse ! Un escalier phénoménal, des chambres décorées avec soin et respectant l’histoire de la maison, un jardinet avec piscine avec vue sur la forêt de Grésigne… une vraie âme, on s’y sent bien tout de suite et Delphine a un vrai don pour l’accueil !
On dîne Au Cabanon sur la place du village où la vue sur la forêt de Grésigne est magnifique. Le chef n'utilise que des produits locaux : un régal, c’est simple et de qualité, tout ce que j’aime !

Dimanche : flâneries au coeur des bastides tarnaises


Au petit-déjeuner (copieux et excellent), Delphine nous raconte comment elle a quitté sa vie de « business woman » internationale pour venir s’occuper de cette maison et vivre enfin sa vie rêvée…  On reviendra c’est sûr, pour elle, sa maison et pour une refaire une parenthèse hors du temps. Il nous reste à visiter le village. Puycelsi est un petit bijou au charme fou : le belvédère et la vue panoramique sur la vallée,  les ruelles pavées, les remparts… et cette ambiance de village bien vivant que l’on ressent en y flânant. On se poserait bien un peu plus longtemps ici, juste pour prendre le temps.

On termine le week-end en rentrant par les petites routes à travers les villages et les bastides, on déjeune en terrasse au coeur de ces vieilles pierres. On a bien déconnecté, nourris de belles choses, de bons vins et de douceur de vivre ! 
 

Dialoguez avec les experts de ce territoire !